Plan pour l’investissement : L'UNAPL demande que les TPE libérales en bénéficient

Publié le 09/04/2015
Plan pour l’investissement : L'UNAPL demande que les TPE libérales en bénéficient

Le Premier ministre a présenté, ce mercredi 8 avril, un plan de grande ampleur destiné à relancer l’investissement dans les entreprises dont l’une des mesures phare consiste à accorder un coup de pouce fiscal de 2,5 milliards d’euros en direction des entreprises faisant des investissements industriels.

L’UNAPL constate, une fois de plus, que les TPE libérales sont oubliées dans la stratégie économique du Gouvernement.

En effet, ne réserver les mesures fiscales qu’aux seules industries, revient à refuser de soutenir, et à nier, la capacité d’investissement de près de 30 % des entreprises de notre pays.

Les TPE libérales, en raison du contexte économique, ont, comme les autres entreprises, différé leurs investissements. C’est le cas, par exemple, de secteurs comme la biologie et l’imagerie médicale, dont le besoin en équipements lourds est incontestable. Plus généralement, toutes les entreprises libérales ont besoin d’investir, notamment pour la mise aux normes de leurs locaux professionnels, qu’il s’agisse des mises aux normes environnementales et des nouvelles normes pour l’accueil des personnes en situation de handicap, ou pour moderniser leur outil de travail, notamment informatique, logiciel et documentaire. Tous ces investissements représentent des marchés, de l’emploi et de la croissance pour notre pays.

C’est pourquoi, l’UNAPL demande au Gouvernement de ne pas répéter les erreurs qu’il a trop souvent commises, notamment pour le pacte de responsabilité, en négligeant le poids des TPE libérales dans l’économie de notre pays et la place qu’elles pourraient prendre dans la relance de sa croissance.Aussi l’UNAPL, demande au Gouvernement d’étendre le bénéfice de son nouveau plan, au secteur des TPE, en particulier, en permettant aux entreprises libérales qui investiront dans leur outil de travail de déduire de leur bénéfice imposable un montant équivalent à 140 % de leur investissement, à l’instar de ce qui est prévu pour le secteur industriel. Il s’agirait d’une mesure économique utile et d’une mesure d’équité indispensable entre les entreprises.