Sécurité Citoyenneté Défense

La plateforme Pharos renforcée pour mieux lutter contre la cybercriminalité

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé que « la surveillance des réseaux sociaux et la lutte contre la haine en ligne seront intensifiées » et a affirmé que la plateforme Pharos serait renforcée « sans délai » au niveau de ses effectifs.

Pharos

© Ministère de l'Intérieur

La Plateforme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements (Pharos) traite des signalements des contenus illicites publics diffusés sur Internet. Particulièrement sollicitée ces dernières années, le Premier ministre a annoncé qu’elle bénéficierait très bientôt de renforts. Retour sur le fonctionnement de ce service en 3 questions.

Qu’est-ce que Pharos ?

Créée à l’origine pour lutter contre la pédopornographie, le spectre des domaines traités par Pharos s’est généralisé à l’ensemble des contenus illicites du Web à partir de 2009. Pharos permet de centraliser tous les signalements d’internautes concernant des contenus illicites publics diffusés sur la toile (escroqueries, incitation à la haine, pédopornographie, vente de produits stupéfiants, proxénétisme, etc.) à travers son site : www.internet-signalement.gouv.fr.

Quelle est l’activité de la plateforme ?

  • un million et demi depuis 2009
  • 228 545 signalements enregistrés en 2019, soit 4 395 en moyenne par semaine.

Quel rôle joue Pharos face au « cyber-islamisme » ?

La plateforme a dû faire face à des pics d’activité durant le confinement, particulièrement propice aux arnaques, mais aussi après les différents attentats terroristes. Ce fut le cas en 2015, mais aussi, plus récemment, à la suite de l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, où environ 10 700 signalements ont été recensés, dont plus de 80 ont donné lieu à une procédure.

 

Annoncée officiellement à l'occasion du congrès de l'UNAPL de novembre 2015, après les terribles attentats qui ont endeuillé notre pays, la commission « Sécurité-citoyenneté-défense » a été créée dès le début de l'année 2016.

La sécurité et la défense de notre pays sont l'affaire de tous les citoyens et pas seulement des forces de l'ordre ou des militaires. Rappelons cette significative citation de Thucydide : « La force de la cité n'est pas dans ses vaisseaux, ni dans ses remparts, mais dans le caractère de ses citoyens ».

Les professions libérales, qui bénéficient d'une influence certaine, d'un important maillage territorial et d'une complète immersion dans la société, ont un rôle important.

La commission s'est assignée pour objectifs :

  • De faire l'interface avec l'Etat sur les sujets de sécurité et de défense,
  • Améliorer la sécurité des professionnels libéraux dans leur exercice quotidien,
  • Diffuser les valeurs attachées à la citoyenneté,
  • Développer la résilience et l'esprit de défense.

Fiches sécurités pour les professionnels de santé

Au moment, où les incivilités et les violences envers les professions de santé libéraux sont en nette progression, l’UNAPL met à leur disposition des fiches pratiques. Elles ont été rédigées par le Minis-tère de l’Intérieur, en partenariat avec le Conseil National de l’Ordre des Médecins.

Ces fiches proposent, les bons réflexes à adopter pour sa sécurité, et apportent les réponses essen-tielles aux questions que peuvent se poser chaque professionnel de santé.

Découvrez ci-dessous ces 5 fiches pratiques.